Comment faire son internat en Suisse?

Les diplômes de médecine des États non membres de l’union européenne ne sont pas reconnus automatiquement en Suisse.

 Avant que leur titulaire puisse exercer une activité médicale qui inclus toucher le malade, ils doivent êtres examinés par la commission des professions médicales (MEBEKO) et inscrits dans le registre des professions médicales (MedReg). 

Ce qu’il faut savoir sur la spécialisation en suisse c’est:

  • La spécialisation après le diplôme de médecin, chirurgien dentaire ou pharmacien est appelé formation post-graduée, et dure 5 ans environ.
  • La médecine générale est une spécialité a part entière ; similaire a la médecine de famille.
  • Les programmes de spécialisation ne dépendent pas d’une faculté, mais des hôpitaux accrédités et reconnu.
  • Pour se former en Suisse, il faut y travailler comme médecin . Et pour ce faire ce diplôme doit être reconnu comme mentionné plus haut  par l’office fédéral de la santé publique qui délivre une équivalence.

Les étapes pour faire une spécialisation en suisse en tant qu’étranger sont donc tour a tour :

  • L’obtenir l’équivalence de son diplôme
  • Postuler pour un poste de médecin dans un service dont la spécialité vous intéressé et qui bien-sur est accrédité (un examen pourra être nécessaire a cet effet). Puis dans un autre service (jusqu’à pouvoir cumuler le nombre d’années suffisantes)
  • Se présenter a l’examen de fin de spécialisation et réussir. A noter que cet examen peut être présenter même si la spécialisation a été effectuée dans un autre pays (dans le but d’exercer en suisse).

 Procédure en 3 étapes:  

A Lire: Étudiant ou Médecin Étranger en France: Toutes les voies pour réussir

1.Reconnaissance du diplôme

La reconnaissance des diplômes de professionnels en médecine en Suisse peut se faire de 02 manières : la reconnaissance indirecte et l’obtention du diplôme fédéral.

La reconnaissance indirecte: dans ce cas, un état de l’Union Européenne reconnaît le diplôme qui est ensuite reconnu automatiquement par la Suisse : on parle de « reconnaissance de la reconnaissance ».

Pour ce faire, le médecin sollicitant doit satisfaire toute les conditions suivantes :

  • Être (ou avoir un conjoint) ressortissant de la Suisse ou d’un État membre de l’UE ou de l’AELE (Association Européenne de libre-échange) ;
  • Avoir été autorisé a exercer son activité professionnelle sans restriction et bénéfice dans l’état qui a reconnu son diplôme ;
  • Pouvoir justifier d’une expérience professionnelle clinique d’au moins trois ans effectué au cours des cinq dernières années dans l’État ayant reconnu le diplôme et/ou en Suisse.
  • Justifier des connaissances linguistiques suffisantes (Allemand, Français ou Italien)

Un Candidat qui remplis toutes ces conditions doit:

Office fédéral de la santé publique MEBEKO

Schwarzenburgstrasse 157

CH – 3003 Berne

Tél : +41 58 462 94 83,

Fax : +41 58 463 00 09

 Si la commission fédérale juge insuffisante le dossier envoyé, elle peut demander des pièces complémentaires. 

Passé cette étape, le candidat :

  • Paye un émolument compris entre 800 et 1000 francs suisse.
  • Reçois l’attestation de reconnaissance accompagnée de la carte de légitimation.

L’obtention du diplôme fédéral : pour comprendre au mieux cette section, il est important de savoir que les études médicales en Suisse s’effectuent selon un schéma différent de celui d’autres pays Européen.

Après le Baccalauréat de l’enseignement secondaire, l’élève qui choisis faire médecine suit un cursus en 2 cycles:

  • 1er cycle: 3 années de Licence (sciences fondamentales)
  • 2ieme cycle: 3 années de master (sciences cliniques)

Pour obtenir le diplôme fédéral Suisse en tant que médecin étranger, 03 cas se distinguent :

 La première option est d’obtenir un master en médecine humaine dans une université Suisse et réussir a l’examen fédéral de médecine humaine.  

Ces formation sont entièrement gérées par les universités et nécessite de suivre la procédure normale d’admission dans les universités Suisses pour étranger.

La seconde option est de composer directement l’examen fédéral de médecine humaine si le candidat peut justifier au moins 36 mois d’activité clinique en Suisse.

L’examen fédéral devra être réussis dans son intégralité (partie théorique et partie pratique).

La troisième option est de passer directement l’examen fédéral ; mais cette fois, uniquement la partie théorique (Questions a choix multiples) doit être réussie.

Pour bénéficier de cette option, le candidat doit justifier au moins 60 mois d’activités clinique.

 La demande pour les 2ieme et 3ieme option doit se faire avant le 31 Mars de l’année d’examen  a l’adresse suivante : 

Office fédéral de la santé publique MEBEKO

Schwarzenburgstrasse 157

CH – 3003 Berne

Tél : +41 58 462 94 83,

Fax : +41 58 463 00 09

 Il faut noter que l’examen fédéral se déroule sur le territoire Suisse. 

CLIQUEZ ICI POUR AVOIR LES ANCIENS SUJETS A L’INTERNAT / ECN /EVC / RESIDANAT [ AVEC CORRECTION GRATUITE ! ]

2.Enregistrer son diplôme

médecin étranger (en internat de pédiatrie en suisse) en  stage d'aide humanitaire
Médecin étranger (en internat de pédiatrie en suisse) en stage d’aide humanitaire
 Une fois le diplôme étranger reconnu (reconnaissance indirecte), ou le diplôme fédéral obtenu, le candidat se doit de faire enregistrer son diplôme de base dans le registre des profession médicales (MedReg).  

Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire enregistrement de diplôme étranger l’associer a des pièces complémentaires précisées dans le formulaire et soumettre le dossier a l’adresse suivante :

Office fédéral de la santé publique MEBEKO

Schwarzenburgstrasse 157

CH – 3003 Berne

Tél : +41 58 462 94 83,

Fax : +41 58 463 00 09

3.Candidature dans des services accrédités

Après la reconnaissance et l’enregistrement du diplôme, le médecin étranger peut commencer le résidanat (spécialisation).

 En effet il suffit d’accumuler un nombre d’années prédéfinis dans les différents services accrédités de la spécialité désirée ; et réussir a un examen de fin de spécialisation (Après 3 a 8 ans en fonction des spécialités). 

Plusieurs sites et groupes offrent des postes temporaires dans les hôpitaux reconnus pour la formation post-graduée. On peut citer entre autre :

Pendant la recherche d’un poste, il faut s’assurer que le service du dit hôpital figure bien dans le registre des établissements reconnus pour la formation post-graduée.

Si ce n’est pas le cas, le stage qui sera effectué ne pourra pas être comptabilisé comme années de spécialisation.

conclusion

Les métiers de la santé sont particulièrement exigeant en termes de temps de travail et d’énergie.

Le but de cet article est de fournir les informations nécessaires aux jeunes médecins, pour s’orienter efficacement et se focaliser dans une voie, connaissant les obstacles a franchir et en mesurant les conséquences.

Après avoir parcouru ce guide, j’espère que cet objectif a été atteint.

A lire: Comment faire spécialité médicale en France?

A lire:  Comment faire son internat en Belgique?

A lire: Comment faire son internat au Canada?

Si cet article sur « comment faire son internat en suisse » vous a été utile, n’hésitez pas a laisser un commentaire et a poser vos questions ci-dessous. Bonne chance et beaucoup de courage dans l’aventure.

Dr Idriss TSAYEM

Dr Idriss TSAYEM

Médecin - Chercheur, M.D , PhD(c) Sorbonne Université / École normale supérieure de Paris

19 Commentaires
Tout afficher Most Helpful Highest Rating Lowest Rating Ajouter votre avis
  1. Merci, c’est très intéressant

  2. Chers administrateurs,
    J’espère que ce message vous trouve en bonne santé.

    Je suis un étudiant Libanais-Brésilien de médecine à l’Université Saint Joseph de Beyrouth. J’ai terminé ma 4ème année de médecine et je compte depuis longtemps présenter ma canditature de diplôme de spécialisation (résidanat) en Suisse, particulièrement à Lausanne. Je souhaiterais donc vous poser deux questions:
    1) Est-ce que les dossiers de candidature doivent être posés auprès de l’UNIL ou directement auprès de l’hôpital CHUV?
    2) Si ma faculté est accréditée par l’ECTS, est-ce que ceci modifie les exigeances dans les dossiers et les évaluations requises pour intégrer l’hôpital?

    • Bonjour,
      Pour effectuer l’internat en Suisse, il faut 1) déposer votre candidature pour des stages successifs dans l’hôpital de votre choix (hôpital CHUV dans vote cas).
      2) si vous avec des ECTS (crédits européens), cela ne réduira pas officiellement les exigences pour l’admission. Mais puisque l’hôpital vous accepte sur étude dossier (après avoir obtenu l’équivalence) , vous aurez un dossier plus solide avec des crédits ECTS.

      Bien à vous

  3. bonjour je suis étudiant en 6ème année de médecine à Cuba j aimerai savoir si c est possible que je puisse aller continuer ma formation en suisse?

    • Bonjour,
      Vous pouvez continuer en Suisse dans la faculté de votre choix. Mais sans avoir obtenu votre diplôme au Cuba, il y’a des fortes chances que vous soyez admise au 1er cycle. Toutefois, il faut contacter la faculté qui vous intéresse particulièrement pour avoir les détails sur la dite procédure.

      Bien à vous

  4. Répondre
    Dr ZOLA YALA Jonathan août 21, 2021 à 11:40

    Merci pour les détails . Alors les médecins qui ont terminer leurs médecines en Afrique et ont une passion de faire une spécialisation dans le souci d’aider la population humaine. Ils n’ont pas droit d’une bourse d’étude par exemple ? Moi, je suis médecin en RDC ( République démocratique du Congo ). Je consultes pas mal de diabétiques et les hypertendus , bref les personnes souffrant des pathologies chroniques mais cela demander un oeil méticuleux pour le bien suivre… Les matériels adéquats … Moi, je suis à la recherche d’une bourse d’étude pour continuer mes études… J’ai un bon niveau à la langue française , débutant en allemand et l’anglais. Danke schön !

    • Bonjour Dr Zola,
      Merci pour vos encouragements et beaucoup de courage pour ce que vous faites.
      Concernant les bourses en médecine, elles sont peu nombreuses. Le réel soucis dans l’exercice de la médecine a l’étranger est la réglementation de la profession médicale. Pour exercer dans un pays autre que celui qui vous à délivré votre diplôme, vous devez passer par une procédure d’équivalence très competive. Si vous réussissez à obtenir une équivalence dans le pays où vous souhaitez approfondir vos études, il sera bien plus facile de trouver une bourse.

      Bien à vous.

  5. Hello, je suis étudiante en médécine en cours de formation et j’envisage me spécialiser en Suisse. Seulement, je ne comprend pas bien la partie où vous fites qu’il faut justifier au moins 36 mois de Clinique en Suisse pour être éligible à passer l’examen de médécine humaine. Comment est ce possible alors que mon diplone dans ce cas n’est pas encore reconnu??? Ou bien ces 36 mois C’est dans mon pays d’obtention de diplome??? Je vous en prie éclairez moi
    Je suis camerounaise je parle couramment le français et l’anglais et bientôt s’ajouteront l’allemand et l’italien

    • Bonjour Nathalie,
      Concernant les 36 mois, il s’agit d’un moyen de s’assurer que vous êtes familiere avec le système médical Suisse. Vous pouvez les effectuer en réalisant des stages, en participant à des programmes d’échanges si vous avez l’occasion, en participant à des missions de volontariat/ bénévolat… Etc. Cette voie est surtout prévue pour les étudiants en médecine qui ont eu à participer aux programmes d’échanges en Suisse pendant leur cursus.

      Si vous n’avez jamais été en contact avec le système médical Suisse, il vous faudra faire le second cycle médical en intégralité, qui dure 3 ans.

      Bien à vous.

  6. Bonjour
    un médecin ayant obtenu son diplôme hors de l’union européenne voulant aller se specialiser doit passer l’examen fédéral l’une des conditions pour passer cet examen est de justifier de 36 mois d’activités cliniques en suisse
    J’aimerais savoir comment accéder à une activité clinique dans ce cas , quels sont les établissements pouvant accepter un médecin étranger pour cela
    Orientez moi pour cette procédure s’il vous plait

    Merci

    • Bonjour Dr,
      Vous pouvez valider les 36 mois en réalisant des stages, en participant à des programmes d’échanges si vous avez l’occasion, en participant à des missions de volontariat/ bénévolat.
      Il est toujours possible de vous inscrire au second cycle si vous avez déjà votre diplôme de médecin étranger.
      Concertant les hôpitaux spécifiques qui acceptent les etrangers en stage, il faudra contacter individuellement les hôpitaux qui vous intéressent. Voici le lien qui vous permettra de voir si l’hôpital Suisse en question est accrédité pour la formation des médecins.
      https://www.registre-isfm.ch/
      C’est bien plus avantageux de faire vos stages dans ces hôpitaux qui sont reconnus pour former des étudiants / internes de médecine.

      Bien à vous.

  7. Bonjour Dr
    Si je comprends bien le niveau d’exigence par rapport à d’autres pays européens est plus bas pour la Suisse alors . Parceque que j’ai lus le même article pour la France et la Belgique et ils ne font que mentionner le terme  » concours  » or ici je vois plus le terme  » examen  » .
    Donc la Suisse nous ouvre facilement ses portes ?
    Merci .

  8. Bonjour Dr
    Donc a défauts des 36 mois d’activité clinique . La Seulement possibilité est de faire 3 ans sur les bancs encore ? Alors que nous étions déjà médecin dans le pays certifié dans le pays d’obtention … C’est dommage !

  9. salut je suis etudiante en 5eme annee medecine en algerie et jenvisage faire la specialisation en suisse et jaimerais me renseigner sur ce sujet pour les frais.. la reconnaissance du diplome ..est ce que je peux passer le concours en algerie et puis continuer dans la meme specislite labas ou bien ce nest pas reconnu ?
    merci

  10. Bonjour tout espérant que ce message vous trouve en bonne santé, je vous passe le bonjour et merci pour les détails.
    En fait j’ai une préoccupation, je suis médecin camerounais diplômé d’une université ouest africaine et je souhaiterais faire le résidanat en suisse, comment dois-je m’y prendre?
    Merci de me répondre.

  11. Bonjour, je suis titulaire d’un diplôme de docteur en médecine de l’université de Madagascar et interne de spécialité 5ème semestre en ORL et chirurgie cervico-faciale. Je souhaite travailler en Suisse. Pourrez-vous me guider et me conseiller s’il vous plait?
    Merci de votre réponse.
    Bien à vous!

  12. BONJOUR?
    je suis titulaire d’un doctorat en médecine de la faculté de médecine de Tunis (Tunisie)
    titulaire de la capacité en médecine vasculaire: angiologue de la faculté de médecine de Rennes (France) en 2003
    qui est un diplôme européen.
    faut t il faire reconnaitre mon doctorat?
    merci

  13. Bonjour et merci pour cet article clair. Une question concernant mon cas : mes deux diplômes français de docteur et de médecin spécialiste sont reconnus par la MEBEKO, j’ai reçu l’attestation d’inscription au MedReg, après avoir réglé les émoluments correspondants.
    Y a-t-il des restrictions de pratiques médicale du fait que je suis spécialiste étranger, comparé au titre FMH ? Ou bien puis-je envisager d’exercer la spécialité à l’hopital ou en ville ? J’ai du mal à trouver des réponses précises. Sinon puis je tenter le concours FMH directement, mais si je justifie de 5 ans d’activité clinique en suisse, c’est bien cela ?Merci pour votre avis. Cordialement

Laisser un commentaire

Opportunités en Ligne
Logo
Reset Password
Shopping cart