Études de Médecine en Belgique

Aujourd’hui, je vais parler de la médecine en Belgique, que vous soyez Belge, Français, Européen ou de nationalité hors Union européenne, vous aurez tous les détails pour intégrer la médecine en Belgique. Cette vidéo s’adresse aussi aux médecins européens et étrangers qui souhaitent faire des études de médecine en Belgique. 

TRANSCRIT DES 2 VIDEOS (SOUS-TITRES)

C’est une vidéo longue, mais qui est très importante si vous vous intéressez à la médecine en Belgique. On parlera surtout de l’examen d’entrée en première année que tous médecins doit faire, et  des opportunités pour les médecins et étudiants étrangers. Si une section vous intéresse, vous pouvez rapidement avancer en cliquant sur les temps dans la description. 

Si vous êtes nouveau sur cette chaîne youtube, je dois vous dire que le livre intitulé “Le Guide Ultime pour l’admission en Médecine” sortira bientôt. Dans ce livre vous aurez tous les conseils de ceux qui sont passés par ces admissions et qui ont réussi. Si vous voulez recevoir ce livre quand il sera disponible, c’est très simple, il suffit de vous abonner a la chaine, de laisser un commentaire, d’aimer et partager la vidéo, mais surtout de regarder nos vidéos jusqu’à la fin.  Nous avons un petit logiciel qui vérifiera si vous avez rempli toutes les conditions et le nom que vous avez utilisé pour laisser un commentaire sera inscrit dans la liste de ceux qui recevront le livre a sa sortie. 

EXAMEN D’ENTREE [Etudes de médecine en Belgique]

C’est quoi ? 

Les études de médecine durent entre 9 et 12 ans en Belgique. On a le cycle de licence qui dure 3 ans , le cycle de master qui dure 3 années, et enfin le cycle de spécialisation qui dure entre 3 et 6 ans en fonction de la spécialité que vous allez choisir. 

Vous devez savoir que les études de médecine en Belgique sont très sélectives. Comme dans tous les pays d’ailleurs. La sélection se fait avant l’entrée en première année, contrairement à ce qui se passe en France où la sélection se fait lors du passage en 2ème année. La sélection se fait par un examen d’entrée très connu, organisé par l’ARES. 

Cet examen concerne tous ceux qui souhaitent obtenir un diplôme de médecine belge. Que vous ayez réussi votre baccalauréat en Belgique ou a l’etranger, que vous soyez déjà médecin diplômé ou encore étudiant, il faut passer obligatoirement par cet examen d’entrée. Depuis 2017, la loi belge oblige toute personne souhaitant posséder un diplôme de médecine à passer par un examen unique. 

Toutes les autres options sont des certifications ou des formations qui ne vous donnent pas le diplôme de médecin belge et ne vous permettent pas de pratiquer la médecine en Belgique. Même les équivalences que vous pouvez avoir ne vous permettent pas d’exercer directement la médecine, il vous faudra une autorisation du service public fédéral (SPF)  et l’inscription à l’ordre des médecins pour pratiquer la médecine.

Cet examen reste donc la meilleure voie si vous souhaitez pratiquer la médecine en Belgique.

Si vous êtes médecin étrangers ou étudiant en médecine hors de l’Union européenne, vous pouvez demander un reclassement au second cycle si vous réussissez cet examen. Les médecins étrangers qui réussissent sont généralement classés en 5ieme ou en 6ème année et continuent comme leurs collègues Belges. 

Comment s’inscrire? 

L’inscription à l’examen se fait entièrement en ligne, sur le site internet de l’ARES que je vais laisser dans la description et que vous pouvez retrouver sur notre site internet www.opportunitesenligne.com. Vous allez ouvrir un compte sur le site  internet de l’ARES et remplir toutes les informations vous concernant. 

Chaque année il ya 2 sessions de passage de l’examen. Une session en juillet et une autre en fin août, début septembre.  Si vous ratez la session de Juillet, vous pouvez toujours vous présenter à la session de Aout/Septembre. Mais vous ne pouvez pas passer plus de 4 fois l’examen en 5 ans. Donc sur 10 sessions disponibles en 5 ans, vous ne pouvez pas participer à plus de 4 sessions. C’est important de bien se préparer pour ne pas réduire ses chances. 

Si vous ne réussissez pas pendant votre première tentative et que vous voulez toujours faire médecine, c’est mieux de vous inscrire dans un cursus biomedical entre-temps. C’est très important pour 2 raisons:  premièrement, en suivant un cursus biomedical vous vous préparez mieux pour l’examen la prochaine fois, mais surtout, les crédits que vous validez en biomédical peuvent être pris en compte pour réduire vos matières en médecine. Si vous faites par exemple anatomie et physiologie en première année biomédicales, vous n’allez plus les faire si vous réussissez le concours de médecine. L’année sera bien plus facile pour vous. 

Chaque examen coûte 30 euros, mais si vous vous présentez le jour se l’examen et que vous composez effectivement, les 30 euros vous seront remboursés. Donc vous ne dépensez pas pour participer à cet examen.

Quel est le programme de l’examen? 

Vous composez cet examen en 2 parties:

– la première partie porte sur 4 matières scientifiques du secondaire, à savoir, la biologie, la physique, la chimie, et les mathématiques. 

– La deuxième partie porte sur la communication et l’analyse critique, et comporte 4 matières également:  le raisonnement et analyse critique, la communication, éthique et l’empathie.

Les épreuves sont présentées sous la forme de questions à choix multiples. Et vous avez 120 questions au total, dont 15 questions par matière. Pendant la journée, 4 matières passent le matin et 4 autres matières l’après-midi. C’est très important de savoir que c’est vous qui gérez votre temps. Le matin lorsque les 4 épreuves vous sont présentées, c’est vous qui choisissez laquelle aborder en premier, et laquelle traiter en dernier. Pareil pour les 4 matières de l’après-midi. 

Il faut aussi savoir que c’est un examen a point négatif, qu’est ce que ca veut dire ? Tout simplement que si vous avez la bonne réponse, on vous accorde 1 point. Si vous donnez la mauvaise réponse, on vous soustrait -1/3 de point, si vous ne mettez aucune réponse, vous avez 0 point.  C’est très important de se rappeler qu’Il y’a toujours une seule bonne réponse, pas plusieurs réponses; même si plusieurs propositions vous paraissent justes. 

Article détaillé: PAE / EVC – Procédure d’Autorisation a Exercer – Examen de Vérification des Connaissances [2022]

A Lire: Étudiant ou Médecin Étranger en France: Toutes les voies pour réussir

A lire: Composition du dossier pour l’ internat a titre étranger en France

A lire: Concours d’ Internat a titre étranger 2022 en France

Comment se préparer? 

Pour se préparer à cet examen, les universités organisent des sessions de travail pour les candidats. Il faut voir avec l’université qui vous intéresse si le dispositif est encore en place. 

Ce n’est clairement pas facile de préparer cet examen, mais la première astuce c’est de commencer le plus tôt possible. Faites un plan d’études sur 1 an si possible et suivez le, même s’il s’agit de réserver 3 heures par jour pour cette préparation. Le plus important c’est d’utiliser les bonnes techniques d’apprentissages. 

Si vous voulez en savoir plus sur les bonnes méthodes d’apprentissage, j’ai fait toute une série de vidéos sur les techniques d’apprentissage que vous pouvez consulter sur cette chaîne; vous pouvez d’ailleurs voir la première vidéo en haut et à gauche de cette vidéo. 

Pour la partie scientifique, les documents classiques du secondaires sont suffisants; mais traitez beaucoup d’épreuves, plus vous traitez les anciens sujets, mieux vous serez préparé pour cet examen. 

Concernant la partie analyse et communication, c’est assez aléatoire, mais vous pouvez consulter les livres et les liens dans la description qui vous aideront à mieux vous préparer. 

Où composer ??

L’examen se compose obligatoirement en Belgique, au palais des expositions du Heysel à Bruxelles. Il faudra se présenter avec une convocation imprimée sur papier. Vous allez recevoir cette convocation par e-mail quand votre inscription sera confirmée. 

Vous vous installez vers 7h00, l’examen commence vers 9h30 et se termine autour de 17h00. La pause se fait entre 12h30 et 14h

Conditions à respecter pendant l’examen: 

Vous ne devez surtout pas composer avec des feuilles de brouillons personnelles, une calculatrice, un dictionnaire, une montre, des écouteurs, ou votre téléphone. Ces documents sont interdits. Si vous êtes surpris avec un de ces documents, vous serez simplement exclu de la salle. 

Par contre, vous devez absolument venir avec votre convocation imprimée en version papier, votre carte d’identité ou votre passeport. Il faut aussi prévoir de quoi manger et boire, parce que vous ne pourrez pas sortir du palais des expositions. Si vous sortez vous ne pourrez plus rentrer et ça sera la fin pour vous. 

Pendant l’examen, l’ARES mettra à votre disposition des feuilles de brouillons et des feuilles de réponses, des bouchons d’oreilles, un stylo pour écrire et un tableau périodique des elements pour la physique et la chimie. 

Conditions de réussite? 

Quelles sont vos chances de réussite ?

Le taux de réussite varie beaucoup, il peut être de 15% comme en 2019, ou de 20% comme en 2018; et pourquoi pas plus de 30%. 

Pour réussir cet examen, il y a 2 catégories très importantes à considérer: les résidents et les non-résidents. Les conditions de réussite sont très différentes pour les résidents et les non-résidents en Belgique. 

Si vous êtes résident, il vous suffit d’avoir au minimum 10/20 pour chaque partie de l’examen. Et au minimum 8/20 à chaque matière. Concrètement, vous devez avoir au moins 10/20 sur la partie scientifique et la partie analyse; et pour chacune des 4 matières scientifiques, vous devez avoir au minimum 8/20, pareil pour les 4 matières de la partie analyse critique. 

Si vous avez par exemple, 20/20 en Physique, 20/20 en Mathématiques et 20/20 en chimie, mais plutôt 6/20 en biologie, vous ne passez pas, même si la moyenne en sciences est 16.5/20, vous êtes éliminé à cause de votre note en biologie. 

Pour les non-résidents en Belgique, qui représentent la majorité de personnes de nationalité non-européennes, il doivent aussi avoir au minimum 10/20 pour chaque partie et 8/20 à chaque matière. Mais il faut en plus qu’il soient parmi les 30% meilleurs candidats étrangers. La loi Belge fixe le pourcentage maximum d’étrangers par promotion à 30%, donc si vous avez 15/20 en moyenne, mais que vous ne faites pas partie des meilleurs candidats étrangers, vous ne serez pas admis. 

Vous comprenez donc que c’est un examen pour les résidents belges, mais un concours pour les étrangers. 

Vous êtes considéré comme résident en Belgique si:

  • Vous êtes belge et vous vivez en belgique
  • Vous êtes européen et vous vivez en belgique depuis plus de 5 ans
  • Vous êtes réfugié en Belgique
  • Vous êtes demandeur d’asile en Belgique
  • Vous bénéficiez d’une protection subsidiaire ou temporaire
  • Vous avez un parent qui est résident en Belgique
  • Vous vivez en belgique depuis au moins 3 ans
  • Vous avez une bourse de cooperation belge

Validité de l’examen

Si vous réussissez cet examen, il est valide pour 1 an seulement. Vous aurez un certificat de réussite que vous allez utiliser pour vous inscrire en faculté de médecine, ou alors pour demander le reclassement si vous êtes médecin etranger. Mais si vous attendez une année sans vous inscrire,votre diplôme ne sera plus valide et vous serez obligé de recomposer l’examen. 

Vous ne pouvez pas changer l’université et la filière choisie après avoir réussi l’examen. Il y’a 5 universités qui proposent des formations médicales en belgique: l’université de Mons, l’université de Namur, l’université de Liège, l’université catholique de louvain et l’université libre de Bruxelles

Avant de terminer cette partie sur l’examen de première année, je dois préciser des éléments très important a savoir lorsque vous vous inscrivez au concours: 

  1. Si vous avez obtenu votre baccalauréat hors de la belgique, vous devez demander une équivalence avant de passer cet examen. C’est possible de composer sans équivalent, mais C’est toujours mieux d’obtenir votre équivalence avant d’effectuer le concours, si vous ne l’avez pas encore, il faudra une dérogation spéciale pour composer. Et après l’examen, si vous réussissez, il faudra envoyer le dossier de demande d’équivalence dans les 5 jours qui suivent la publication des résultats.
  2. Pour ceux qui veulent essayer leur chance en France et en Belgique en même temps, il faut savoir qu’un étudiant ayant validé la première année de PASS ou de LAS en France, mais non accepté en 2ème année de médecine en France ne peut pas s’inscrire directement en 2ème année de médecine en Belgique. Il doit passer le concours comme tout le monde.
  3. -> Un étudiant ayant déjà été inscrit 2 fois à l’ancienne PACES en France ne peut pas s’inscrire en première année de médecine en Belgique. Il faudra attendre 5 années avant de présenter sa candidature. Certaines universités peuvent accepter une dérogation, mais il faudra voir avec votre université.

PREMIER CYCLE  ET DEUXIÈME CYCLE [Etudes de médecine en Belgique]

En Belgique les études universitaires sont organisées en quadrimestre, c’est l’équivalent des semestres en France. Une année académique est faite de 2 quadrimestres. 

Le 1er quadrimestre de la première année de médecine (Q1) se consacre à l’acquisition des connaissances fondamentales avec 3 modules de sciences fondamentales (biologie, physique, chimie) ainsi qu’un cours de démarche scientifique et de premiers secours. 

Le 2ème quadrimestre (Q2) est consacré à l’acquisition des sciences de base, des concepts précliniques avec des cours biomédicaux (biochimie, histologie, anatomie, physiologie) ainsi que des cours transversaux (santé et société) renforcés par des séminaires d’intégration des matières en groupes . 

En fonction des universités, vous pouvez faire un stage de soins infirmiers à la fin de cette année. 

Du quadrimestre 3 au quadrimestre 5, les études portent sur l’Homme normal et sur les principes généraux des maladies, sur les compétences précliniques.

A la fin de cette année, vous faites des stages d’observation pour vous acclimater avec le milieu hospitalier. 

Les quadrimestres 6 à 12 se centrent sur les maladies et l’Homme malade (vous faites des enseignements théoriques, stages hospitaliers, TP et séminaires dès le Q6). 

A partir du Q10, la formation se focalise sur le malade (stages obligatoires et stages choisis en vue de la spécialité). 

Une notions très importantes a savoir, c’est que votre formation est financée par l’etat, et vous ne devez pas avoir moins de 60 crédits en 3 ans. En réalité ça revient à dire que vous ne pouvez pas reprendre la même année 2 fois. Si c’est le cas, l’Etat belge considère que vous n’êtes pas performant et arrête de financer vos études. Il faudra changer de carrière. 

TROISIÈME CYCLE (MASTER DE SPÉCIALISATION)[ Études de médecine en Belgique]

L’admission au troisième cycle (ou master de spécialisation) est assez particulière. 

Si vous avez fait la médecine en Belgique, 3 notes seront prises en compte pour le choix de votre spécialité:

  • Il y’a vos notes de 4ieme, 5ieme et 6ieme année, 
  • Vos notes de stages et surtout vos notes dans les stages de la spécialité qui vous intéressent. Les notes du stage de cardiologie seront plus importantes que celles de chirurgie si vous postulez en cardiologie par exemple.
  • La note que vous obtenez au concours de spécialisation organisé par la faculté à laquelle vous postulez. 

Avec ces 3 notes, une moyenne est calculée et chaque département dans chaque université fait son classement. Il n’y a pas de classement national comme en France. Si vous êtes à l’université libre de Bruxelles, le département de cardiologie fait son classement qui n’a rien a voir avec le département de cardiologie de l’université catholique de louvain. 

Si un département vous intéresse particulièrement, il faudra se rapprocher de ce département et composer son examen de spécialisation. 

Ensuite vient le choix des spécialités qui se fait par ordre de classement. Il faut bien se renseigner sur le nombre de places par spécialité et par université avant de postuler. Les places sont souvent très réduite et vous pouvez déjà avoir une idée de votre classement avec vos notes de 4ieme, 5ieme et 6ieme année. 

Ce que je veux dire c’est que si vous avez des notes très moyennes en radiologie pendant vos stages, et que vos notes de second cycle ne sont pas fameuses, ca sera difficile de trouver une place pour une spécialité compétitive comme la radiologie. 

Dans tous les cas, il n’y a pas de limite de places en médecine générale et vous pouvez toujours choisir cette spécialité si vous n’avez pas les spécialités que vous voulez. 

-> Pour un Médecin etranger 

Si vous êtes étrangers et que vous voulez obtenir le diplôme belge, il faut réussir au concours de première année comme je l’ai précisé plus haut. Mais si vous souhaitez simplement terminer la spécialisation déjà engagée dans votre pays, vous pouvez faire des certification spécialisées: 

Ce sont des certifications prévues pour les médecins diplômés a l’étranger (hors Union Européenne) souhaitant poursuivre ou compléter une formation spécialisée qu’ils ont déjà commencé dans leur pays d’origine ou dans un pays hors Union européenne.

-> Certification universitaire de formation spécialisée (MSP9CE)

La première certification est appelée “certification universitaire de formation specialisee”

 Cette formation est dite partielle parce qu’elle exige que le candidat ait déjà fait au moins une année de spécialisation dans son pays d’origine .

Pour postuler à cette certification, le candidat doit:

  • Avoir entamé une formation de médecin spécialiste dans son pays d’origine  et avoir réussi au moins la première année.
  • Être recommandé à une université belge par une université de son pays d’origine
  • Être en possession d’une attestation du ministère de la santé ou de l’ordre des médecins de son pays d’origine prouvant qu’il est autorisé à pratiquer l’art de guérir (ex : réussite aux examens du colloque pour le Liban et la Syrie).
  • Très important: vous devez être titulaire d’une bourse officielle – le document doit émaner de l’organisme payeur (Organisation mondiale de la santé, Coopération Technique belge, Université ou Hôpital du pays d’origine, etc…) attestant que la bourse couvre les frais de séjour du médecin, le montant exact en euro alloué par mois et la durée exacte pour laquelle la bourse est allouée.
  • Obtenir une dispense relative à l’exercice des professions de soins de la santé ; une sorte d’autorisation pour pratiquer la médecine.  l’obtention est une formalité si les conditions précédentes sont remplies. Sans cette dispense, le médecin etranger n’a pas le droit de pratiquer la médecine en Belgique.

 Pour l’obtention de la bourse, il revient au candidat de trouver un organisme partenaire. Toutefois, l’université libre de Bruxelles met à disposition des fonds de soutien à la formation médicale ( FOSFOM) sous forme de bourse. 

Cette bourse permet aux médecins en cours de spécialisation ou spécialistes étrangers d’effectuer une ou deux années maximum de formation dans un hôpital du réseau de l’Université Libre de Bruxelles.

Les facultés de médecine partenaires de cette bourse sont :

  • Faculté de médecine de l’Université d’Alger (Algérie)
  • Université de médecin d’État d’Erevan nommée Mkhitar Heratsi (Arménie)
  • Faculté de Médecine et des sciences Biomédicales (Cameroun)
  • Faculté de Médecine et des Sciences Pharmaceutiques (Cameroun)
  • Université des sciences de la santé d’Owendo (Gabon)
  • Faculté de médecine et des sciences médicales de l’Université de Balamand (Liban)
  • Faculté des sciences Médicales – Université Libanaise (Liban)
  • Facultés de médecine et de pharmacie des universités Mohammed V, Hassan II, CADI AYYAD et Sidi Mohammed Ben Abdellah ( MAROC)
  • Université de Médecine et de Pharmacie Nicolae (Moldavie)

Les stages se déroulent en français; une bonne connaissance de la langue (compréhension et expression orale) est indispensable et obligatoire pour faire de bon stages. Il faut obligatoirement justifier votre maîtrise de la langue française si votre langue maternelle n’est pas le français. (DELF avec le niveau B2)

 L’inscription à ce certificat confère au candidat le statut particulier de Médecin Assistant Clinicien Boursier (MAC B).

-> Certification universitaire de formation spécialisée complémentaire

La deuxième certification est appelée “certification universitaire de formation spécialisée complémentaire”. 

C’est une formation qui s’adresse aux médecins reconnus spécialistes dans un pays autre que la Belgique et qui désirent approfondir leur expertise dans un domaine précis.

 Elle dure 2 années au maximum et suit une procédure identique a celle du « certificat universitaire de formation spécialisé partielle » (MSP9CE). 

Pour postuler, il faut:

  • Être titulaire d’un diplôme de médecin non belge
  • Avoir une connaissance suffisante du français (si la langue d’enseignement est différente)
  • Avoir des documents traduit en Français, Néerlandais ou Allemand

Dans la description de cette vidéo, Je vais laisser tous les liens pour vous permettre de déposer votre candidature. N’hésitez pas à consulter ces sites internet si vous voulez plus d’informations.

A lire: Comment faire spécialité médicale en France?

A lire:  Comment faire son internat en Belgique?

A lire: Comment faire son internat au Canada?

Dr Idriss TSAYEM

Dr Idriss TSAYEM

Médecin - Chercheur, M.D , PhD(c) Sorbonne Université / École normale supérieure de Paris

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Opportunités en Ligne
Logo
Reset Password
Shopping cart