Étudiant ou Médecin Étranger en France: Toutes les voies pour réussir

Bonjour, j’ai reçu beaucoup de questions pour savoir quelles sont les opportunités de poursuite d’études pour un étudiant et un médecin étranger en France. Aujourd’hui je vais répondre à ces questions en donnant toutes les options que vous avez. Je vais passer en revue 6 options que vous avez si vous souhaitez exercer la médecine en France avec un diplôme étranger. 

Dans les prochaines articles, je prendrai chacune des options pour vous donner les détails et les astuces pour réussir facilement. 

Si vous souhaitez plutôt regarder la version vidéo de cet article, regardez la vidéo ci-dessous et abonnez vous a notre chaîne YouTube.

Qu’est ce qu’un médecin étranger en France? 

Un médecin est considéré étranger en France s’il a obtenu son diplôme de médecine dans un pays hors de l’Union européenne, du Québec, de Monaco, de la Suisse ou d’Andorre. Même si vous avez une nationalité française ou européenne, vous êtes considéré comme médecin étranger si vous avez obtenu votre diplôme hors de l’Union Européenne. 

 Il faut savoir que la médecine est une profession très réglementée, et c’est toujours difficile d’intégrer le corps médical d’un pays autre que celui dans lequel vous vous êtes formé. Mais il y’a des possibilités qui sont accessibles. 

L’internat à titre etranger – Médecin Étranger en France

La première option c’est l’internat à titre étranger. 

C’est une bonne option si vous voulez faire une specialisation en France. Si vous avez fini la médecine générale dans votre pays et que vous voulez faire votre internat en France, cette voie est ouverte pour vous. Même si vous êtes en cours de spécialisation ou déjà spécialiste dans votre pays d’origine, vous êtes éligible à ce concours. 

 Pour intégrer l’internat, il faut réussir au concours d’internat à titre etranger” qui est organisé par le centre national de gestion.  

Les inscriptions se font entièrement en ligne du 1er au 31 Mars de chaque année. 

Pour constituer votre dossier de candidature, vous devez avoir terminé les études de médecine  dans votre pays et être en possession du diplôme.  

Une attestation de réussite aux épreuves classantes nationales dans votre pays n’est pas suffisante, même une attestation de soutenance n’est pas valide pour s’inscrire au concours. 

Quelles sont les épreuves du concours ? 

La première c’est l’épreuve d’admissibilité ; une épreuve qui dure 2h et qui est la même pour toutes les spécialités. Il s’agit de 120 questions à choix multiples ou à choix simple. Cette épreuve a un coefficient de 1 . 

La seconde épreuve, c’est l’épreuve d’admission qui est composée de 2 questions rédactionnelles, chacune d’une durée de 1 heure . C’est l’épreuve de spécialité. Elle porte sur le domaine de spécialisation que vous avez choisi pendant votre inscription au concours. Cette épreuve a un coefficient de 1. 

Ou se déroule le concours ?

Si vous habitez dans votre pays d’origine, la première épreuve dite d’admissibilité se déroule à l’ambassade de France, au consulat de France, a l’institut francais ou même à Campus France.

Pour le médecin étranger qui habite en France, le concours est organisé en région Parisienne. 

La seconde épreuve dite d’admission se déroule obligatoirement en France, en région parisienne . Il faudra préparer le voyage si vous n’habitez pas en europe.

Comment se fait le classement ?

 Le classement est très objectif pour cet examen. Au départ chaque année, il y a plusieurs centaines de candidats pour 5 places ouvertes. Après l’épreuve d’admissibilité, environ 10 candidats sont sélectionnés pour participer aux épreuves d’admission. Cette sélection se fait uniquement sur  le mérite, il n’y a pas de note pour l’étude du dossier ou l’appréciation du parcours.  

Après avoir composé la deuxième épreuve, les meilleurs pour chaque spécialité sont choisis. Votre note finale est la moyenne de l’épreuve d’admissibilité et de l’épreuve d’admission. 

Il faut savoir que vous avez seulement 2 chances. Vous ne pouvez pas composer cet examen plus de 2 fois. 

A lire: Internat a Titre Etranger pour Médecins en France 2022 

Le reclassement au second cycle

La  deuxième option si vous êtes médecin étranger, c’est de postuler pour un reclassement au second cycle. 

 En réalité, vous pouvez demander le reclassement pour poursuivre vos études en France même si vous n’avez pas encore fini vos études dans votre pays d’origine. Cette voie est possible depuis 2020 et plusieurs facultés ont déjà mis à jour ces voies d’admission sur leur site internet.  

Que ce soit la faculté de médecine de Marseille, de Bordeaux, de Montpellier ou de Paris-Saclay, Consultez fréquemment le site internet de la faculté de médecine qui vous intéresse et vous saurez quand les admissions seront ouvertes.  Pour présenter votre candidature, plusieurs facultés passent par campus france si vous habitez dans un des 44 pays qui ont une antenne Campus France. 

Si vous êtes admis, vous êtes reclassé entre la 2ème et la 5ème année, et vous continuez les études médicales comme un étudiant français. 

Le DFMS / DFMSA – Médecin Étranger en France

La troisième option si vous voulez poursuivre vos études médicales en France c’est de le « diplôme de formation medicale specialisee”. Il s’agit d’une formation courte de une ou deux années qui s’adresse à ceux qui sont déjà spécialistes dans leur pays, ou en cours de spécialisation dans un pays hors de l’Union européenne.  

 Si vous êtes en cours de spécialisation, vous postulez pour un DFMS, et si vous êtes déjà médecin spécialiste vous postulez pour un DFMSA, qui est un DFMS approfondie. 

Il existe 2 types de DFMS, le “contingent national” et le dfms “a titre de coopération ».  

Le DFMS dans le cadre du contingent national est un concours organisé par l’université de Strasbourg, mais qui sera géré dans votre pays par l’ambassade de France . Puisque c’est un concours, il ya un nombre de places limites. 

Pour le DFMS a titre de coopération, il faut que votre faculté de médecine ait un accord avec une faculté de médecine française et que le responsable de votre cycle de spécialisation donne son accord. 

 Que ce soit le DFMS  dans le cadre du contingent national ou dans le cadre d’une cooperation, Toutes les procédures sont centralisées et gérées par l’université de Strasbourg.  Vous avez tous les liens dans la description de cette video. 

Faisant fonction d’interne (FFI) 

La quatrième option c’est de trouver un poste de faisant fonction d’interne. Lorsqu’un poste d’interne n’a pas pu être occupé par les internes européens, il peut être occupé par un médecin étranger, un étudiant en médecine, un pharmacien ou un étudiant en pharmacie qui fait fonction d’interne.

 Pour trouver ces postes, il faut contacter directement l’hôpital qui vous intéresse. Très souvent les postes sont disponibles sur le site internet de l’hôpital ou de la faculté de médecine correspondante. 

Ces offres sont également disponibles sur le site internet de la fédération hospitalière de France, rubrique offres d’emplois, sous-rubrique offres médicales. Les pièces que vous pouvez déjà préparer sont, votre diplôme de médecine, votre curriculum vitae et une lettre de motivation. 

EXAMEN DE VÉRIFICATION DES CONNAISSANCES (PAE / EVC) 

La cinquième option, c’est de réussir aux examens de vérifications de connaissances; encore connu sous le nom d’EVC. 

A lire: PAE / EVC – Procédure d’Autorisation a Exercer – Examen de Vérification des Connaissances [2022]

En réalité, l’examen de vérification de connaissance est la première étape de la  procédure d’autorisation à exercer. 

C’est une procédure qui vous autorise à pratiquer la médecine . Elle vous donne directement le droit d’exercer la médecine sur le territoire français, que vous soyez médecin généraliste ou spécialiste.

Comment s’inscrire pour l’examen de vérification des connaissances ?

 Les inscriptions se font autour du mois de  mai ; les épreuves ont lieu entre Septembre et Décembre. Vous devez vérifier les dates exactes chaque année par ce qu’elles peuvent changer. Le lien à consulter est dans la description. 

Pour vous inscrire, vous constituez un dossier d’inscription que vous envoyez à l’agence régionale de Santé  de la région dans laquelle vous souhaitez pratiquer la médecine. Si vous voulez par exemple exercer la médecine à Paris, il faudra envoyer le dossier à l’Agence régionale de Santé de l’île de France. Dans la description, vous avez les adresses de toutes les agences régionales de santé de France. 

Les examens se déroulent obligatoirement en région parisienne. Vous ne pouvez pas composer à l’ambassade de votre pays. Il faut donc prévoir des dépenses financières si vous choisissez cette option. 

Pour récapituler, voici les étapes pour obtenir une équivalence de votre diplôme etranger pour exercer la médecine en France. 

La première étape c’est de réussir aux examens de vérifications des connaissances (EVC)

 Il y a 2 choses très importantes a savoir a cette étape. Premièrement, Il existe une note éliminatoire aux épreuves, si vous avez  une note inférieure ou égale à 6 sur 20 à l’une des épreuves, vous êtes éliminés.    Deuxièmement, vous ne pouvez composer les EVC  qu’au plus quatre fois. Il faut donc bien se préparer pour ne pas réduire ses chances. 

Si vous réussissez aux EVC, vous passez à la deuxième étape de la procédure, qui consiste à dispenser des soins dans un hôpital comme praticien associé pendant 2 ans sous la responsabilité d’un chef de service.  

La troisième étape concerne le dépôt de votre dossier auprès d’une  commission qui vous donnera l’autorisation pour vous inscrire à l’ordre des médecins

La dernière étape c’est l’inscription à l’ordre des médecins.  Et à partir de là,  vous pouvez pratiquer la médecine partout en France et en Europe de manière indépendante. 

STAGIAIRE ASSOCIE – Médecin Étranger en France

La sixième option c’est de postule pour un stage professionnel en France sous le statut de “stagiaire associe”. 

Un « Stagiaire Associé » est un médecin ou pharmacien étranger, titulaire d’un diplôme lui permettant d’exercer sa profession dans son pays d’origine, qui vient effectuer un stage pratique en France dans le cadre d’une coopération internationale entre l’hôpital français d’accueil et l’hôpital dans lequel le médecin étranger travaille habituellement. 

Le but de ce stage est d’acquérir une nouvelle technique ou perfectionner sa pratique médicale, pour ensuite retourner dans son pays d’origine. 

 Il s’agit d’une formation de 6 mois renouvelable une fois. Si cette voie vous intéresse, il faut trouver un hôpital prêt à vous accueillir en France qui a un accord de coopération avec l’hôpital dans lequel vous travaillez. 

Ici l’avis de la direction de votre hôpital est très important, il faut l’accord de votre directeur et un investissement personnel intense de la direction des 2 hôpitaux faisant partie de l’accord. 

A lire: Stagiaire Associé: Faire un Stage de Médecine, pharmacie ou chirurgie dentaire en France

A Lire: Médecins étrangers: faire son internat en Belgique. Comment s’y prendre ?

A Lire: Comment faire son internat au Canada?

A Lire: Comment faire son internat en Suisse?

REFERENCES:

Dr Idriss TSAYEM

Dr Idriss TSAYEM

Médecin - Chercheur, M.D , PhD(c) Sorbonne Université / École normale supérieure de Paris

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Opportunités en Ligne
Logo
Reset Password
Shopping cart